Le multimédia

Gestion des données

Classement et archivage.
En un premier temps, le but de cet exercice est de vous permettre de maîtriser l'ensemble des opérations concernant le transfert et le stockage de vos photos et vidéos. Les exemples qui suivent pourront être adaptés à vos propres besoins.

A) Préparation de l'ordinateur

1) Utiliser le gestionnaire de fichiers

L'utilisation d'un gestionnaire de fichiers va permettre d'identifier simplement les unités de disques, les clés USB et les disques durs externes grâce à leur lettre d'identification et souvent aussi par leur nom et par leur description. On pourra également y créer des dossiers et des sous-dossiers autant que nécessaire en vue du transfert des fichiers.

On pourra également identifier facilement les cartes mémoire installées sur les appareils de prise de vue, ou dans les lecteurs de cartes, pour les opérations de copie vers les unités de l'ordinateur. Sur ces cartes, il n'est pas recommandé d'effectuer des suppressions, des créations de dossiers et des déplacements de données à partir du gestionnaire de fichiers. Ce type d'opération doit se faire sur l'appareil lui-même, au moyen des fonctionnalités des menus.



Sur cette image, issue d'un portable sous XP, on retrouve l'arborescence des dossiers à gauche avec l'identification du disque dur C:, une autre partition D: servant au dépannage du portable et le lecteur de CD/DVD identifié par la lettre E:. Sur la partie droite, la liste des fichiers présents dans le dossier sélectionné (ici, il s'agit de la "racine" du disque local C:).

Pour les autres systèmes, le gestionnaire de fichiers doit donner quelque chose d'équivalent.

2) Créer des dossiers simples et clairs

Avant de récupérer vos photos sur vos cartes mémoire pour les copier sur votre disque dur, il va falloir s'organiser. Les "facilités" proposées par Windows comme les éléments "Mes documents" ou "Bibliothèques" ne sont des solutions simples qu'en apparence. Outre le fait que leur "philosophie" change d'une version du système à une autre, elles ont essentiellement pour but de vous rendre captif des solutions "maisons". Tant que c'est possible, on va utiliser les unités de disques plutôt que ces gadgets :



Donc, ici on a tout simplement créé un dossier Photos sur l'unité C: ainsi qu'un sous-dossier pour chaque année pour laquelle nous avons des photos à stocker. C'est tout simple. Vous pourriez de la même façon créer un dossier Vidéos et procéder de même.

Ensuite, en tant que de besoin et avant chaque transfert, on va créer des sous-dossiers correspondants à la période de prise de vue. Par exemple, ici, un sous-dossier par mois :



Vous avez sans doute remarqué l'ordre années_mois qui permet de toujours visualiser les dossiers dans l'ordre chronologique.

Ou, si vous faites beaucoup de photos, un sous-dossier par jour de prise de vue :



A ce stade, notez bien qu'il ne s'agit ici que d'une méthode parmi d'autres. Ce n'est pas forcément la meilleure pour votre cas personnel : Si vous faites très peu de photos, un simple dossier par série de prises de vue (par exemple "Anniversaire Lucie") suffira au lieu des divisions par mois, voire par année...

A contrario, si votre passion vous entraîne à faire 200 photos par jour sur des sujets divers, il faudra aller plus loin encore dans la division en sous-dossiers. En ajoutant les heures dans le nom du dossier par exemple ;)

Vous êtes maintenant prêt pour le transfert. Mais, comme vous envisagez d'appliquer des traitements à vos photos (renommage, retouches...), vous avez décidé de travailler sur des copies et, pour faciliter ces manipulations, vous avez prévu de nouveaux sous-dossiers comme ceux-ci :



Remarquez qu'avec le logiciel "maison" ou les solutions proposées par votre système ou d'autres solutions "propriétaires" vous n'auriez sans doute pas pu être aussi clair et précis dans la préparation de votre classement. Cette façon de procéder vous permettra de retrouver très facilement vos photos par la suite.

Remarquez également l'usage dans les noms des dossiers, et par la suite dans le nom des fichiers, du caractère underscore "_" en lieu et place de l'espace " ". Son usage n'a rien d'obligatoire, mais sachez que l'espace est parfois mal transcrit dans certains cas, sur le Web par exemple. Quant au tiret simple, il peut parfois prêter à confusion puisqu'il fait partie des caractères d'usage courant (par exemple si M. Pierre s'appelle Jean, Jean_Pierre sera plus juste que Jean-Pierre).

B) Transférer les photos

1) Identifier les unités

Tout est prêt pour le transfert. Il va donc maintenant falloir brancher votre APN à l'ordinateur via sa prise USB :



Ici la carte est identifiée par le nom de l'appareil soit Canon PowerShot A60. Dans la partie gauche se trouvent les fichiers photo et un sous-dossiers MISC (Miscellaneous=Divers) créé pour les besoins du système de votre APN.

À partir de là, vous pouvez sélectionner vos photos et les copier sans problème dans le dossier de votre choix.

Vous pouvez également utiliser un lecteur de cartes (en le branchant via son câble USB s'il s'agit d'un lecteur externe) en y introduisant la carte mémoire extraite de votre APN :



Ici le lecteur comporte quatre entrées reconnues par le système comme étant les lecteurs F:, G:, H:, et I:.



Une fois la carte introduite, il suffit de sélectionner le bon lecteur, ici il s'agit de F:, et de cliquer sur le dossier correspondant à l'appareil photo, sous le dossier DCIM (Digital Camera Image Management). En général, il n'y en a qu'un seul. Ici, la carte mémoire a été utilisée sur un Nikon D70 et sur un Epson PhotoPC 3000Z. Ce dernier est capable de faire de courtes séquences vidéo, d'où la présence du dossier MOVIE (Film).

2) Ranger les originaux

Sélectionner les 13 fichiers photo depuis F:\DCIM\102EPSON et les copier dans le dossier C:\Photos\2009\2009_10_14\Originaux ne doit pas poser de problème particulier et vous obtenez ceci :



3) Travailler sur des copies

Faire une copie (attention à ne pas simplement déplacer les fichiers) dans le répertoire de travail "Anniversaire_Lucie" ne doit pas non plus poser de problème... Vous êtes alors prêts pour les traitements de toutes sortes :)



C) Archivage

1) Sur vos médias

Pour être sûr de ne pas perdre vos photos, il faut en posséder plusieurs copies dans des endroits différents et veiller à ce qu'elles soient toujours lisibles. Un disque dur ou une clé USB peuvent tomber en panne du jour au lendemain et un CD ou un DVD peut, à la longue, devenir illisible.

Pour les disques durs externes, ils sont actuellement d'un prix relativement abordable et d'une grande capacité. Procéder à leur renouvellement et à leur recopie tous les trois ou quatre ans est une solution envisageable. En gardant toujours au moins l'avant-dernière copie, vous ne risquez plus grand-chose.

Si vous choisissez les CD et DVD, il est préférable d'en posséder au moins deux jeux et d'en faire des recopies régulières comme pour les disques durs.

Bien entendu, ces mesures sont à adapter en fonction de l'attachement que vous avez vis-à-vis de vos oeuvres

2) Autres solutions

Un autre moyen de ne pas perdre ses clichés les plus précieux consiste à les partager avec ses proches. Le coût d'une copie de fichier étant nul, c'est un moyen simple "d'archiver" ses fichiers à condition qu'ils aient un intérêt pour les proches en question.

Les réseaux sociaux vous permettent aussi de partager des ressources avec vos connaissances. Il existe aussi des sites spécialisés dans tels ou tels services d'archivage, tel Google Photos, Flickr et d'autres qui proposent des services identiques et sont parfois plus orientés "pros" et souvent payants.

Avec le développement du "cloud computing", toutes ces solutions devraient à l'avenir être de plus en plus nombreuses et performantes.

Enfin, mettre certaines de vos oeuvres dans le domaine public comme sur "Wikimedia Commons" n'est pas forcément une mauvaise idée, à vous de voir :).

Mais, si vous voulez maîtriser vos partages à 100%, sans passer par un tiers, la solution sera peut-être dans l'exercice suivant !


Exercice suivant - Revenir à la liste