Les fichiers

Gestion des fichiers

Les notions de base.
Gérer les fichiers constitue une étape indispensable pour tirer le meilleur parti d'un ordinateur. Malheureusement, cette partie rebute bien souvent les débutants. Elle les rebute d'autant plus que les concepteurs des systèmes préfèrent souvent voir l'utilisateur dépendre de la machine plutôt que le contraire.

Donc, ce qui devait être rendu basique et simple est devenu au fil du temps opaque et un peu compliqué. Nous allons malgré tout essayer de donner ici le minimum d'information indispensable pour que vous ne soyez pas perdu dans une sorte de jungle.

Les fichiers et les noms de fichiers

Pour qu’un ordinateur fonctionne quand on le met en marche, il doit retrouver des informations stockées dans des espaces particuliers, sans que ces informations aient été perdues la dernière fois que l’on a éteint la machine. Mais, que sont ces informations ? Et que sont ces espaces ?



Prenons l'exemple d'un document créé avec un traitement de texte. Les informations seront dans ce cas l'ensemble des lettres constituant les mots, la ponctuation, ainsi que toutes les informations concernant la mise en forme du texte.

Il est évident que ces informations devront être regroupées en une suite cohérente. Vous imaginez bien que les mots que vous tapez ne seront pas stockés à la va-comme-je-te-pousse, et mélangés à des mots d’une autre lettre. Ils feront partie d’un même ensemble bien identifié sur votre machine. Cet ensemble s’appelle un fichier et portera un nom, un peu comme quand vous collez une étiquette sur un pot de confiture. Ceci vous permettra de l’identifier facilement par la suite.

Sous Windows, ce nom est composé de deux parties séparées par un point. La première partie identifie le fichier, la seconde constitue l’extension et indique le type de fichier (1). Par exemple .doc ou .docx pour un document Word, .exe pour un fichier exécutable, etc.

Pour reprendre l'analogie avec notre pot de confiture, c'est comme si on écrivait abricot.confiture sur l'étiquette !

Il existe d’autres ensembles d’informations qui sont des fichiers : un programme, un pilote de périphérique, un script de paramétrage... En réalité, le coeur de l'ordinateur traitant constamment des suites cohérentes d'informations, il n'est pas interdit de penser que du point de vue du microprocesseur, "tout est fichier" ! Par exemple, ce qui s'affiche sur votre écran actuellement est constitué d'une suite de points (pixels) dont la couleur est représentée par une certaine valeur. Pour l'ordinateur c'est surtout une suite de chiffres stockée dans un emplacement de la mémoire. Une sorte de "fichier temporaire".

Mais ce qui nous intéresse ici, ce sont les fichiers que l'utilisateur peut utiliser pour les ouvrir ou bien les créer et les manipuler. En voici une petite liste :



On trouve ici : Deux programmes exécutables (.exe), un fichier Web (.html), un document Word (.docx), un simple texte (.txt), une feuille Excel (.xls), le fichier-image du contenu d'un cédérom (.iso), une image au format défini par le Joint Photographic Experts Group (.jpg), une icone (.ico), une image au format Portable Network Graphics (.png), une image au format Tagged Image File Format (.tif), une vidéo au format Audio Video Interlevead (.avi) et un fichier son (.wav).

Certains, à juste titre, ont du mal à admettre cette terminologie de fichier. Pour eux, un fichier est un ensemble de fiches qui contiennent chacune des informations du même type. Ce n’est pas tout à fait le cas ici. En informatique, quand on a une telle collection de fiches, on parle plutôt de bases de données.



Le mot fichier ayant donc été consacré par l’usage dans un sens plus général, il faudra considérer que le concept antérieur n'est désormais valable que pour les fichiers « papier ».


(1) Sous d'autres systèmes; Mac, Linux... il n'y a pas d'extension, les types des fichiers sont identifiés par des informations stockées dans les fichiers eux-mêmes.
Exercice suivant - Revenir à la liste